الثلاثاء، 8 مايو 2012

Facebook annonce la création de GFacebook, réseau social gays

Le plus grand réseau social du monde s'apprête à transférer des millions de comptes considérés comme gay dans un environnement dédié aux fonctionnalités plus étendues.



Facebook va-t-il faire bientôt de l'ombre aux sites de rencontres gay très connus comme Gayromeo, ou Manhunt? C'est ce qui pourrait bien se passer avec le lancement prochain de «GFacebook», un environnement spécialement dédié aux homos, intégré aux fameuses pages bleues du réseau social, comme vient de l'annoncer la firme depuis son siège de Bono. Une opération avant tout commerciale pour Facebook, qui compte sur cet environnement spécifique pour mieux «cibler» le public gay, et afficher des annonces publicitaires adaptées.

Réservé aux adultes, ce site «arc-en-ciel» devrait notamment réduire la censure sur les photos postées, qui pourront être plus explicites. Il sera également possible de fournir plus de renseignements personnels sur ses goûts et ses envies. Autre nouveauté de taille: GFacebook permettra de synchroniser ses informations et ses contacts avec d'autres sites de drague, comme Grindr ou Gayromeo. De quoi réaliser une véritable «timeline» de tous ses plans, love ou cul, que l'on pourra noter et commenter avec ses «amis».

Basculement automatique
Mais Facebook, souvent critiqué pour ses dérives concernant la vie privée de ses utilisateurs, devrait encore faire grincer les dents. La firme américaine a en effet annoncé que les profils identifiés comme gay seraient basculés automatiquement vers ce nouvel univers. Comment? Grâce à un logiciel développé en secret depuis plusieurs mois.

Fortement inspiré du «Gaydar» créé par deux anciens étudiants du Massachusetts Institute of Technology (MIT) (lire notre article), l'algorithme sur lequel s'appuiera GFacebook croisera les milliards de données personnelles transmises par les utilisateurs pour deviner qui est homosexuel ou pas.

Kylie repérée
Ainsi seront pris en compte: le sexe des amis Facebook (trop d'«amis» du même sexe peut faire basculer vers GFacebook), les abonnements à des pages LGBT, les goûts musicaux (Kylie Minogue, les Pet Shop Boys ou Britney Spears renvoient instantanément dans la section gay pour le profil d'un homme), les films préférés (Brokeback Mountain, Prayers for Bobby, Billy Elliot) sans oublier l'apparence des photos publiées sur les comptes. Les clichés de bisous, les postures trop explicites ou encore les abdos manifestement photoshopés seront immédiatement reperés par le gaydar facebookien.

De quoi glacer le sang de tous ceux qui n'ont pas envie que leur homosexualité soit étalée sur un réseau social rassemblant près de 700 millions de profils. Une page de protestation a déjà été créée sur Facebook, «likée» par plusieurs milliers d'utilisateurs.
إلى الأعلى